Les voyagistes s'adaptent aux clients, n'hésitant plus à associer un vol low-cost à un séjour 5 étoiles..

Le marché du voyage est stable en volume mais dans ses tendances de consommation.  "L'opposition se fait désormais entre les voyages à valeur ajoutée et les autres", souligne Emmanuel Foiry, président de Kuoni France.

Internet, via lequel se réalisent 29 % des ventes de voyages en France, a rendu comparables les prestations des opérateurs et ouvert de nouvelles fonctionnalités aux voyageurs qui peuvent désormais associer eux-mêmes un transport et un séjour.

Désormais les séjours en hôtels au bord de la mer se différencient par le prix et moins par leur marque.

Les tour-opérateurs, tels que Kuoni, depuis longtemps déjà, Vacances Transat et Jet Tours, préfèrent donc privilégier l'offre de circuits qui permetde se distinguer le suns des autres en se dédouanant du discours prix. Ce type de voyage offre des marges plus confortables.

"La demande de forfaits stagne au profit de produits personnalisables", constate Karim Soleilhavoup, directeur marketing du groupe Nouvelle Frontières. "Un client n'hésite plus à associer un vol low-cost à un séjour dans un hôtel cinq étoiles" alors que "l'offre des professionnels est encore trop monolithique".

Pour répondre à ce vacancier plus indépendant, Karim Souleilhavoup compte travailler par typologie de clients: adultes sans enfants, par exemple. En fin d'année, le groupe lancera ainsi des produits pour les voyageurs en solo.

Source: La Tribune